Aktuelles

Für alle Kurzentschlossenen DM Qualifikanten: Anmeldeschluss: Sonntag, 26.11. 9h morgens!!! Detailinformationen im Forum!
BSW-Team am Samstag, 25. November 2017 22.11 Uhr CET.

Puppets

L'outil Puppet

Avec /puppet CommandPuppet NOM URL ou avec /start NOM pour les puppets enregistrées (cf./puppetdef ) avec ou sans mot de passe, on peut creer une puppet dès le rang W9/K9 (SimplePuppets dès le rang W8/K8) sur BSW.

Ouvrir l'outil Puppet

Werkzeugleiste

En cliquant le bouton "Puppets" on ouvre l'outil Puppet.

On peut fermer cette fenêtre avec le X rouge dans le coin en haut à droite. Il est possible d'obtenir l'aide contextuelle sur les puppets en cliquant sur le point d'interrogation bleu à côté.

Cet outil peut être installé ou retiré de la barre d'outils par la configuration de la barre d'outils.

Aucune puppet n'est encore démarrée

Übersicht

Si aucune puppet n'a encore été démarrée, apparaît une liste de puppets que l'on a définit dans le fichier BrettspielWelt.prop. Si aucune n'a été déclarée, les puppets préconfigurées sont affichées (image à gauche).

On préconfigure selon ce format:

PuppetTYPE-NOM = URL

Le TYPE peut être laissé au type le plus courant CommandPuppet.

A ces entrées s'ajoutent une liste alphabétiques des puppets enregistrées pour lesquelles on est déclaré comme lanceur possible.

On peut démarrer une puppet préconfigurée en cliquant sur la ligne correspondante.

Les exemples de puppet correspondent à ces lignes dans le BrettspielWelt.prop :

PuppetSimplePuppet-UngeheuersPuppet
PuppetHelloUngeheuer = http://www.meinwebspace.de/Puppets/test.prog
PuppetTutorPuppet

Aide contextuelle

Kontexthilfe

Vous trouverez des liens vers l'aide, un résumé de l'utilisation de la barre d'outil des puppets. Dans l'introduction, se trouve des renseignements généraux sur les puppets (en particulier pour les SimplePuppets), on peut creer son propre CommandPuppet, pour ce faire, il faut créer le programme. Dans le Tutorial, on trouve aussi des exemples de programmes. Suivant les jeux, des TutorPuppets peuvent être invités, afin d'expliquer les règles.

L'aperçu de l'auto-démarrage des puppets

Übersicht selbstgestarteter Puppets

Ci contre sont affichés trois puppets actives : SoloHelper, Kussgeber et rechner. Elles se trouvent dans les salles 43, C1-1 et C1 et la troisième puppet a été prise en charge par SLC.

En cliquant sur la première ligne, on peut démarrer d'autres puppets préconfigurées ; En cliquant sur une des puppets actives on peut atteindre les détails de cette puppet.

Les détails d'une puppet

En cliquant sur une des puppets actives dans l'aperçu, on obtient une vue détaillée de la puppet. Les informations sont réparties dans différents onglets.

Dans la zone supérieure sont affichés le type de puppet, son nom de puppet et entre parenthèse le nom qui est affiché dans le texte. Si l'on clique dans cette zone, on retourne sur l'aperçu.

On choisit les informations affichées dans la zone inférieure en cliquant sur les onglets jaunes.

Démarrer des puppets préconfigurées
Start

Hier findet man noch einmal die Liste der in der BrettspielWelt.prop vorkonfigurierten Puppets und die alphabetische Liste der registrierten Puppets, bei denen man als Starter angegeben ist, oder alternativ die Beispieleinträge.

On arrive aussi ici si l'on clique sur la première ligne "Démarrer les Puppets Préconfigurées" dans l'aperçu.

On démarre la puppet affichée en cliquant sur la ligne correspondante. Si la puppet est déjà démarrée (et qu'on l'a fait soi-même), l'affichage est commuté sur les détails de cette puppet.

Informations de base
Info

Tout d'abord on trouve une ligne de 4 cases à cocher, sur lesquelles ont peut en général cliquer directement (cliquer sur la case).

En cliquant sur "possédée", on peut prendre le contrôle (/own) ou libérer (/unown) la puppet. Avec "Son" on peut choisir si la puppet doit transmettre les sons (seulement si on la possède). Avec "TWindow", on choisit si les dialogues de la puppet doivent être affichées dans une fenêtre suppléemntaire ou la fenêtre principale (seulement si on la possède). On peut expulser la puppet avec "expulser" (/kick).

En dessous se trouvent quelques valeurs sous forme de tableau qui sont en principe explicites...

Info

A gauche on peut voir se qui se passe lorsque l'on clique sur "expulser" (rauswerfen).

Dans la zone suppérieur est affiché un message d'explusion. Il se passe quelques secondes (2 ou 3) avant qu'une puppet soit réellement expulsée pendant lesquels ses informations restent affichées.

Si l'on possède les droits suffisants pour expulser la puppet, on retourne sur l'aperçu des puppets actives au moment où la puppet quitte le BSW.

Mode debug
Debug

Cet onglet doit faciliter le debuggage d'une CommandPuppet (cet onglet est inutile pour une puppet sans porgrammation). Les résultats de debug sont affichés dans une fenêtre de discussion spécialle nommée "Debugging PUPPETNAME".

Les deux premières cases à cocher indiquent si le debug doit être effectué dans le programme, ou si un debug de base doit être fait (voir aussi @@debug ON ou @@debug OFF.

  • @@debug ALL : Active tous les modes présentés ci-dessous.
  • @@debug NONE : désactive tous les modes.
  • @@debug ACTION: signale lorsqu'un appel à une ACTION a été fait.
  • @@debug EVENT : signale les événements comme un message dans le Chat, un joueur qui apparaît ou l'expiration d'un TIMER, qui conduisent à une ACTION.
  • @@debug VARIABLES : Affiche les changements de variables, mais uniquement pour les zones entourées par DEBUG ON/OFF (à cause de la quantités de données que cela pourrait générer)
  • @@debug SINGLESTEP : Activation du mode pas-à-pas qui donne une exécution unitaire des commandes ; comme la précédente cela n'est valable que dans des portions identifiées du programme.
  • @@debug LOCAL : affiche l'emplacement et la valeur des variables locales (commande LOCAL) au début et à la fin de leur utilisation.
  • @@debug SCOPE : Chaque sous-appel d'ACTION ou de bloc BEGIN-END est automatiquement numéroté. Cela permet de voir comment le programme entre et sort des ces blocs.
Statistiques sur l'état courant (Snapshot)
Statistik

Sous cet onglet sont affichées des statistiques courantes.

Pour demander plus de détail, utiliser le cannal Puppets (/channel puppets).

Les statistiques montre l'état à un instant précis. Pour actualiser les valeurs, il suffit de cliquer n'importe où dans la zone de l'onglet.

@-commandes du programme
Befehle

Dans cet onglet sont affichées les commandes reconnues par le programme.

A gauche se situent toujours les commandes (par ex : @list) qui peuvent être passées dans le Chat principal lorsque l'on est dans la même salle que la puppet, et à droite l'ACTION correspondante qui sera appelée.

En cliquant sur une de ces lignes, on peut éxecuter cette ACTION, sans implémenter les éventuels paramètres.

Les commandes @ les plus utiles, que chaque puppet devrait avoir sont :

@info - informe un joueur sur l'utilisation de la puppet.

@home - Renvoi une puppet vagabonde dans sa salle d'origine.

Enregistrement d'une puppet
Definition

Tout tourne autour de la commande /puppetdef. Cette commande permet de déclarer les données pour enregistrer une puppet sous son nom sur le serveur. Normallement les paramètres passés sont les mêmes que la commande /puppet :

/puppetdef CommandPuppet NOM URL

On démarre facilement une puppet enregistrée avec :

/puppet start NOM

la commande /puppetdef accepte quelques sous-commandes, comme par exemple :

  • /puppetdef list : Liste toutes les puppets, que l'on a enregistré ou pour lesquelles on a été déclaré en tant que lanceur.
  • /puppetdef info NOM : Affiche les données pour un enregistrement.
  • /puppetdef delete NOM : Supprime un enregistrement.
  • /puppetdef set NOM public pwd=MOT_DE _PASSE

La sous-commande "set" peut être utilisées avec plusieurs valeurs, toujours avec NOM=VALEUR (sans espace !) ; Si la valeur contient des espaces, elle doit alors être écrite de la manière suivante : NOM="VALEUR".

  • /puppetdef set NOM public (ou "public=On") : D'autres utilisateurs peuvent lancer la puppet en tant que "Starter:" sans connaître par exemple l'URL. Dans ce cas, l'URL, le mot de passe (PWD), le niveau et la stack ne sont pas affichés. Les onglets Debug et Statistiques restent inactifs.
  • /puppetdef set NOM priv (ou "public=Off") : seuls les Starter déclarés peuvent démarrer cette puppet.
  • /puppetdef set NOM type=TYPE (par ex. "type=CommandPuppet") : Modifie le type de la puppet. Les types possibles sont SimplePuppet (SP), CommandPuppet (CP), TutorPuppet (TP) et AutoStartPuppet (ASP). Pour déclarer une puppet comme puppet à démarrage automatique (ASP), il faut une autorisation spéciale.
  • /puppetdef set NOM url=URL : fixe l'adresse web du code source de la puppet (le programme dans la langue puppet BSW). Celui-ci doit être un fichier ASCII pur accessible sur sur serveur web.
  • /puppetdef set NOM pwd=PWD : fixe un mot de passe pour l'accès à la puppet. Seuls les Starter déclarés peuvent voir ce mot de passe.
  • /puppetdef set NOM info="INFO" : fixe une petite description pour l'enregistrement de la puppet.

Quelques options supplémentaires sont réservées aux admins.

Pour l'autorisation d'autostart, le mieux est d'envoyer une demande par mail à SLC@brettspielwelt.de.